Actualités

La Congrégation des Filles de la Sagesse : retour sur trois siècles d’existence

C’est en 1703 que Louis-Marie Grignion de Montfort fonde la Congrégation des Filles de la Sagesse à l’hôpital de Poitiers, avec Marie-Louise Trichet, première fille de la Sagesse sous le nom de Marie-Louise de Jésus. Attachée au service des hôpitaux -puis plus tard à l’enseignement, notamment des sourdes-muettes-aveugles-, la Congrégation s'installe à Saint-Laurent-sur-Sèvre en 1720, lieu de décès de Montfort ; sa maison-mère y demeure aujourd’hui encore. 

Grâce à un partenariat conclu entre le Département et la Congrégation, les Archives de la Vendée sont chargées, depuis un an, de mettre en valeur le fonds d’archives que cette dernière conserve à Saint-Laurent-sur-Sèvre, et s’attèlent à son classement. La partie consacrée au recrutement des membres de la Congrégation - plus de 17 000 sœurs en trois siècles - est désormais traitée ; en voici l’inventaire.  

(15 juillet 2016)

Lire la suite

Publié le : 15 juillet 2016

« Il va y avoir du sport ! » : pistes pour l’histoire du sport en Vendée

En cette année olympique et de départ du Vendée Globe, et à l'occasion du Championnat d'Europe UEFA de football, les Archives de la Vendée vous proposent un tour d’horizon des sources manuscrites, imprimées et iconographiques, permettant de faire l’histoire des pratiques sportives, des associations, des épreuves et rencontres, ou encore des champions dans le département. 

L’histoire du sport est une discipline récente - la majorité des études historiques sur le sport et l’éducation physique sont postérieures aux années 1980 - et la mémoire du sport vendéen est à écrire. Pourtant, les sources disponibles, bien que dispersées, sont nombreuses car les enjeux politiques, religieux, économiques et culturels mis en œuvre par le sport en font plus qu’un simple jeu. 

(15 juin 2016)

Lire la suite

Publié le : 15 juin 2016

Les rues de Fontenay-le-Comte ont leur dictionnaire

Bélesbat, Jarnigande, Moulinotte, Petits Rôtis, Truie-qui-file… : qu’elles soient intrigantes ou poétiques, inattendues ou convenues, les appellations des rues fontenaisiennes ne manquent pas de piquer la curiosité. 

Dans son Dictionnaire des Noms de Rues de Fontenay-le-Comte, Michèle Gibaud-Cousseau en recense plus de 500, et nous en explique les origines.  

(Mars 2016)

Lire la suite

Publié le : 07 mars 2016