Le cadastre en images

Tableau d’assemblage de la section B de Bazoges-en-Paillers, 1838 

Premier grand chantier de numérisation des Archives de la Vendée en 1997, les 6200 plans du cadastre napoléonien sont consultables en ligne sur le site des Archives. Une nouvelle exposition virtuelle, intitulée " Les plans du cadastre napoléonien : des histoires de paysages", vous invite à découvrir – ou redécouvrir – ces plans riches en informations et en couleurs ! 

Souhaité par Napoléon Ier pour garantir la propriété foncière et répartir équitablement l’impôt, le cadastre constitue également une source précieuse et indispensable pour toute recherche historique sur une propriété ou sur les biens immobiliers d’une famille

Entre 1807 et 1842, pour chaque commune vendéenne, l’administration cadastrale a dressé des plans permettant de localiser les terrains, et renseigné des registres répertoriant les propriétaires et leur patrimoine foncier. Mais alors que les registres (appelés matrices) étaient mis à jour, les plans, eux, n’étaient pas réactualisés. Un siècle plus tard, la rénovation du cadastre, menée en Vendée de 1932 à 1977, entraine la réalisation de nouveaux plans matérialisant enfin les évolutions des parcelles. Ces plans du cadastre rénové, régulièrement tenus à jour par la suite, ont été versés aux Archives départementales, où leur numérisation est actuellement en cours. La documentation cadastrale correspondante (matrices et comptes annulés, jusque dans les années 1990) est également consultable dans la salle de lecture des Archives. 

Rose des vents, détails du plan cadastral de Moutiers-les-Mauxfaits, 1812 

L’exposition virtuelle présentée ici offre une rétrospective du premier cadastre, dit napoléonien. Seize plans y retracent sa chronologie en Vendée et donnent un éclairage historique, technique mais aussi esthétique sur les œuvres de géomètres aux nombreux talents… 

Tableau indicatif de la commune de Cheffois, 1835, 3 P 766 

Si les plans cadastraux napoléoniens sont directement accessibles sur le site des Archives, la consultation des registres du cadastre napoléonien s’effectue en salle de lecture, sous forme d’originaux pour les matrices (comptes des propriétaires) et désormais entièrement sous forme numérisée pour les états de sections. Ces derniers (également appelés tableaux indicatifs) ont été établis, pour chaque commune, l’année de la création du cadastre napoléonien, et indiquent les noms des propriétaires dans l’ordre des parcelles, section par section. Ils représentent une source inestimable pour l’histoire des noms de lieux (le toponyme étant indiqué pour chaque parcelle) et peuvent aussi préciser les mesures locales encore en usage à l’époque. 

Consulter l'exposition virtuelle :
" Les plans du cadastre napoléonien : des histoires de paysages"

  

Rubrique : Mise en ligne

Date de publication : 04 septembre 2013

Retour en haut de page