L’armée de l’Ouest en chiffres et en lettres (1793-1796)

L’inventaire des archives de la guerre de Vendée conservées au Service historique de la Défense (Vincennes) vient d’être notablement enrichi. Près de 400 états de situation des troupes républicaines engagées dans le département, entre juin 1793 et mars 1796, sont désormais en ligne. Mais qu’y trouve-t-on au juste ? 

  

Tout d’abord beaucoup de chiffres, car les états de situation livrent les effectifs des troupes présentes sur le terrain. De multiples échelons de l’armée sont concernés. On trouve aussi bien des tableaux à l’échelle d’un bataillon, son chef ayant envoyé depuis la Vendée au ministère de la Guerre le tableau en question, que des documents de synthèse. Ces derniers, les plus nombreux, peuvent regrouper les effectifs d’une division, voire même de toute l’armée de l’Ouest. 

  

Sur chaque tableau, on repérera facilement l’effectif total en hommes qui y est indiqué. Mais on pourra également s’attarder sur bien d’autres chiffres fort riches en renseignements : distinction entre les effectifs des officiers et des soldats, nombre de prisonniers, d’hospitalisés et de déserteurs, nombre de chevaux, de pièces d'artillerie et de fusils, etc. 

  

  

Cliquer sur l'image pour l'agrandir : état des troupes cantonnées à Talmont le 13 juin 1793 ( SHD B 5/125-1). 

Comme annoncé dans le titre, ces tableaux sont aussi riches en chiffres qu’en lettres. Autrement dit on y lira, au fil des mois, les noms des unités engagés dans la guerre de Vendée. Ci-contre ceux des troupes cantonnées à Talmont le 13 juin 1793, soit 370 hommes appartenant à la première colonne de la division des Sables (SHD B 5/125-1). 

  

En revanche les noms des soldats républicains ne sont pas mentionnés sur les états de situation, à l'exception toutefois de ceux des généraux. Et quand ces derniers ont signé l'état de situation de leur unité, leur nom a été suivi dans l'inventaire du signe °, leur autographe est ainsi aisément repérable. 

  

Les états de situation sont placés en tête de l’inventaire des archives de la guerre de Vendée conservées au Service historique de la Défense. Pour rappel, celui-ci contient déjà la correspondance active et passive du ministère de la Guerre, soit prés de 8.500 pièces analysées une à une, ainsi que les pensions et gratifications accordées aux armées royales de l’Ouest à partir de la Restauration. D’ici peu (premier trimestre 2013), l’inventaire sera complété et achevé par la mise en ligne de mémoires contemporains et postérieurs à la guerre de Vendée et par celle des archives des commissions militaires associées aux armées de l’Ouest. 

  

Rubrique : Mise en ligne

Date de publication : 16 janvier 2013

Retour en haut de page